• La vie est belle

    Il faut reconnaître que c'est bon d'être en vie,

    De flâner au soleil, ou même de rêver la nuit,

    La vie a un commencement, elle a aussi une fin,

    Ignorant le temps donné, vivons pour être bien.

     

    La vie se présente comme un grand escalier,

    On sait d’où l’on part, mais pas ou on va arriver,

    On peut aussi la comparer à un joli ruisseau,

    Personne ne peut dire précisément ou va l'eau.

     

    Nous avons devant nous un très beau parcours,

    On doit s'efforcer de le savourer jour après jour,

    Il faut profiter pleinement de chaque heure,

    Et marcher calmement sur le chemin du bonheur.

     

    La vie est très belle dans tout ce qui la compose,

    Profitons-en pour accomplir de grandes choses,

    La joie, le bonheur, l’amour, ces choses ont un prix,

    Il nous faut le payer, montrons que l’on aime la vie.

     

    Chacun voudrait que son bonheur perdure,

    Il ne faut pas croire que c’est juste une aventure,

    Vous savez, les exigences de la vie sont une chose,

    Moi je dis qu’elle est belle et j’en sais quelque chose.
    Claude Lepenseur octobre 2015


    8 commentaires
  • Rêver de toi

    Ton image est gravée dans ma mémoire,
    Je ne peux plus t'échapper, te sortir de ma vie,
    Partout où je vais je ne fais que penser à toi,
    Peut être ignores tu combien je suis épris.


    Ta démarche si légère hypnotise mon regard,
    Tes cheveux qui flottent soulevés par le vent,
    Dansant sur tes épaules, accentuant le charme
    D'une belle Dulcinée, Vénus d'un autre temps.


    J'aime ce sourire infantile qui éclaire ton visage,
    Et le son de cette voix qui fait vibrer mon cœur,
    Tel le chant d'une sirène. Il faut que je reste sage,
    Avant que je ne succombe devant cette splendeur.


    Ton doux regard vert a pénétré mon âme,
    Tes yeux de lumière ont changé toute ma vie,
    J'aime ton corps dénudé, objet de mes fantasmes,
    Ton sourire éclatant qui illumine mes nuits.


    Un jour tu es venue dans mon jardin secret,
    Sous une pluie de roses, par des chemins fleuris,
    Tu m'as donné ta main et un baiser discret,
    J’étais émerveillé, depuis tu n’es plus partie.


    Je sais que très bientôt tu liras ce poème,
    Il m'est impératif de dire mes sentiments,
    Je voulais simplement te dire que je t'aime
    Comme te le dirait le Prince Charmant.

    Claude Lepenseur

    Rêver de toi


    17 commentaires
  • Brèves de comptoir

    Je vois bien que les murs bougent,

    Je suis accoudé au comptoir,

    Devant moi un verre de rouge,

    Si tu as soif, il faut bien boire.

     

    J’avais les neurones en vacances,

    De la journée je n’étais pas fier,

    Alors c’est au hasard de mes errances,

    Que je suis entré prendre un verre.

     

    C’est du raisin, ça devient du jus,

    T’attends un peu, c’est un grand cru.

     

    Il se fait tard, je dois rentrer,

    Mais où se trouve donc la maison?

    Je crois bien que je suis bourré,

    Voilà que je gueule une chanson.

     

    Un flic vient me faire toute une histoire,

    Il parle même de m’embarquer.

    Je n’ai rien fait, juste un peu boire,

    Je ne voulais surtout pas pleurer.

     

    J’ai bu du vin, j’aurais pas dû,

    Je deviens con lorsque zébu.

     

    J’ai terminé ma nuit au poste,

    Juste la nuit pour dégriser,

    Le flic est devenu mon pote,

    Il a même payé sa tournée.

     

    C’est juré, je le ferai plus,

    Tu n’es pas beau quand tu as bu.

    Claude Lepenseur le 16 aout 2013

    Brèves de comptoir


    15 commentaires
  • Très haut

    J'avais dessiné un petit drapeau,

    Il est devenu un petit oiseau,

    M'entrainant tout la haut, très haut,

    Un voyage étrange, mais que c'était beau.


    Tu seras très bien, me dit le drapeau,

    Mais moi je voulais finir mon tableau.

    Si tu veux vraiment finir ton boulot,

    Respire, respire, me cria l'oiseau.


    Enfin j'ouvre les yeux, et je suis ko,

    Je pense à ma mie, elle est mon héros,

    Il ne faut pas que sa vie finisse en sanglots.

    Maintenant réuni, on se remet au boulot.


    Un petit nénuphar, parmi les roseaux,

    Cherche à fleurir pour les rendre plus beaux,

    Mais il n'oublie pas que la haut très haut,

    l'attendra toujours un petit oiseau.


    Claude Lepenseur, le 7 aout 2015


    16 commentaires
  • Galanterie

    Les hommes petit à petit perdent la mémoire,

    Construisent leur vie sans honneur et sans gloire,

    Ils ne connaissent plus les règles de galanterie,

    Et vivent en égoïstes sans aucune courtoisie.

     

    Pour franchir une porte, la femme passait devant,

    L’homme empli de savoir vivre, aimait être galant,

    De nos jours ce comportement attire les regards,

    Avoir du savoir vivre, c’est paraître ringard.

     

    Les femmes d’aujourd’hui sont comme des objets,

    Leurs faveurs obtenues, on les jette sans regrets,

    Pour charmer une femme, inutile de l’agresser,

    Parlons-lui de ses charmes, sachons complimenter.

     

    Une femme pour moi, sera toujours une princesse,

    Celle qui habille votre vie, aimez la en déesse,

    Soyez doux et galant dans tous vos instants,

    Car cette femme un jour portera vos enfants.

    Claude Lepenseur  avril 2010

    Galanterie


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires